Jury de professionnels

English version

Succédant à Philippe Nahon en 2010, Dominique Pinon en 2011, Silvia Collatina en 2012, Caroline Munro en 2013, René Manzor en 2014, Brian Yuzna en 2015, Jack sholder en 2016, Sergio Martino en 2017, Marcus Nispel en 2018, le président du Jury de la 10e édition du Festival International du Film Fantastique est ….

PRÉSIDENT DU JURY

Retrouvez très prochainement le nom du président du Jury.

MEMBRES DU JURY

CAMILLE KEATON, Actrice américaine

Camille KEATON

C’est pour fuir la morosité de l’Arkansas que Camille Keaton, adolescente, fait ses bagages et part visiter l’Europe.

Influencée par la carrière de Clint Eastwood, elle s’installe en Italie où, rapidement, elle se voit offrir l’opportunité d’apparaître dans des publicités puis de faire de la figuration dans, notamment, Blindman.

Suite à une rencontre avec le directeur de la photographie et réalisateur Massimo Dallamano, elle obtient son premier rôle dans le giallo Mais… qu’Avez-vous Fait à Solange ?, enchaînant avec Decameron II, Tragic Ceremony, Il Gatto di Brooklyn Aspirante Detective II et Sex of the Witch.

La jeune fille retourne alors en Amérique où, sous la caméra de son ex-mari Meir Zarchi, elle passe à la postérité en interprétant l’héroïne du controversé Oeil pour Oeil (aussi connu sous les titres de I Spit on Your Grave et Day of the Woman). Keaton espace alors ses apparitions, participant au gré des décennies à Quartier de Femmes, Savage Vengeance, The Butterfly Room, The Lords of Salem ou encore Death House. Toujours aussi combative, elle affrontera prochainement les familles des violeurs d’Oeil pour Oeil dans I Spit on Your Grave : Déjà Vu.

Texte : Matthieu Rehde

Caroline MUNRO, Actrice anglaise

Caroline MUNRO Photo Credit : Chris Jackson/Getty Images Entertainment/Getty Images

À 16 ans, Caroline Munro pose pour une série de clichés qui la sacrent «Visage de l’Année» dans le magazine The Evening News.

Saisissant l’occasion, cette native du Berkshire déménage à Londres où elle travaille d’abord comme modèle pour Vogue, s’essayant ensuite aux publicités et à la figuration dans le Casino Royale de 1967. Son sérieux doublé d’un indéniable charme lui permettent de multiplier les apparitions à l’écran (le film d’aventure Where is Jack?, le western A Talent for Loving où elle joue la fille de Richard Widmark), jusqu’à ce que le grand public ne la découvre en épouse décédée de Vincent Price dans L’Abominable Docteur Phibes ainsi que sa suite, Le Retour de l’Abominable Docteur Phibes. Remarquée par Sir James Carreras, cofondateur de la Hammer Films, Munro devient la première actrice à signer un contrat de longue durée avec la célèbre firme, s’affichant successivement dans Dracula 73 puis dans Capitaine Kronos, Tueur de Vampires. Le Voyage Fantastique de Sinbad, Evil Baby et Centre Terre, Septième Continent contribuent en parallèle à renforcer sa notoriété, celle-ci la propulsant en 1977 dans le James Bond L’Espion Qui M’aimait. Starcrash (avec également David Hasselhoff et Christopher Plummer) lui offre l’opportunité de se frotter au space opera avant qu’elle n’embrasse pleinement le fantastique à l’aube des années 80, apparaissant entre autres dans Maniac, Les Frénétiques, Le Jour des Fous et Les Prédateurs de la Nuit.

Texte : Matthieu Rehde

MARTINE BESWICK, Actrice anglaise

Née en Jamaïque, Martine Beswick débute à Londres en postulant pour le rôle de Honey Ryder dans Dr. No. Évincée au profit d’Ursula Andress, elle se lie néanmoins d’amitié avec le réalisateur Terence Young qui l’engage en 1963 dans Bons Baisers de Russie puis en 1965 dans Opération Tonnerre. Cet intervalle lui laisse le temps de faire ses premiers pas à la télévision grâce aux séries HMS Paradise et Destination Danger, les feuilletons populaires ne cessant de se succéder tout au long de sa carrière (Opération Vol, Night Gallery, L’Homme qui valait trois milliards, Pour l’amour du risque, L’Île Fantastique, Santa Barbara…). De 1966 à 1978 son charisme naturel lui permet d’interpréter nombre de femmes fortes au cinéma et de glisser aisément d’un genre à l’autre : les aventures antédiluviennes (Un Million d’Années Avant J.C. ainsi que la production Hammer Les Femmes Préhistoriques), l’horreur (Dr Jekill et Sister Hyde, toujours financé par la fameuse compagnie anglaise, The Penthouse, Devil Dog), le western (John The Bastard, El Chuncho), ou encore la comédie (Ultimo Tango a Zagarol). Outre ses apparitions plus récentes dans House of the Gorgone et Night of the Scarecrow (mis en scène par Jeff Burr, qu’elle retrouve après l’anthologie Nuits Sanglantes), Beswick a collaboré au grès des décennies passées avec d’illustres réalisateurs tels que Oliver Stone (Platoon) pour La Reine du Mal, Jonathan Demme (Le Silence des Agneaux) pour Melvin and Howard et George Armitage (Tueurs à Gages) pour Le Flic de Miami.

Texte : Matthieu Rehde